Accros au sucre une drogue

Pourquoi nous sommes accros au sucre ? pourquoi le sucre est une drogue, une addiction ?

Beaucoup de gens se sentent concernés par cette phrase : je suis attirée par les sucreries c’est comme une drogue. Nous sommes accros au sucre, la nouvelle maladie.

 

Essayons de répondre à cette question, pourquoi nous sommes accros au sucre ?

Le sucre représente une source de satisfaction pour le cerveau. Nous cherchons à nous en procurer et ce n’est pas surprenant car d’un point de vue de l’évolution, le sucre est associé à une forte richesse énergétique et comme nous le savons tous, la recherche de l’alimentation a toujours été un point essentiel dans le quotidien de l’être humain comme dans celui des animaux d’ailleurs.

Malheureusement cette attirance pour le sucre peut s’emballer et devenir pathologique pour beaucoup d’entre nous.

Alors regardons comment fonctionne c’est dépendance 

Il a été prouvé que des personnes souffrent d’une dépendance à la nourriture, et en particulier aux produits riches en sucre. L’existence de cette forme d’addiction, encore méconnue il y a quelques d’années, est désormais corroborée par de nombreuses études scientifiques, à la fois comportementales et neurologiques.

L’être humain est attiré par le goût sucré dès le début de son existence. Les bébés quand ils mangent du sucre présentent des mimiques faciales caractéristiques du bonheur.

Le goût sucré entraîne après sa consommation des modifications de l’activité cérébrale qui agit au niveau des neurones impliqués dans la récompense et la motivation. Celà entraîne une sécrétion de dopamine comme pour les drogues. Des études en neuro-imagerie ont également montré que le goût sucré activait dans le cerveau la même zone que celle activée par la consommation de cocaïne chez les personnes dépendantes. Impressionnant vous ne trouvez pas, on est tous des camés.

Beaucoup d’études ont également été portées sur les animaux où les scientifiques ont confirmé qu’une consommation excessive de sucre pouvait entraîner des symptômes de dépendance.

Des rats ont été habitués à consommer de grandes quantités de sucre pendant plusieurs semaines et après l’arrêt des doses ces animaux ont souffert d’un état de manque, caractérisé par de l’anxiété. Plus impressionnant encore, l’équipe de recherche de Benjamin Boutrel a montré que des rats habitués à consommer un aliment riche en sucre et parfumé au chocolat acceptaient d’endurer des décharges électriques pour s’en procurer. Ça fait peur.

Mais maintenant que les preuves sont faites à quel point cette dépendance est puissante ?

Des chercheurs français ont fait une expérience, à nouveau sur des rats, en leur laissant le choix entre boire de l’eau sucrée ou prendre une dose de cocaïne et devinez ce qu’ils ont choisi… 9 rats sur 10 ont préféré consommer de l’eau sucrée. Donc la preuve est faite nous sommes tous des toxicos potentiels en puissance. L’attraction du sucre semble supérieure à celle de certaines drogues dures

Ou en sommes-nous dans la consommation du sucre ?

La consommation moyenne de sucre en Europe se situe aujour­d’hui autour de 110 grammes par personne et par jour. Un chiffre en augmentation d’environ 15% au cours des 20 dernières années. La faute à un mauvais régime alimentaire c’est une évidence mais aussi à l’industrie agroalimentaire. Elle nous rajoute du sucre dans tous les aliments même ceux qui ne devraient pas en avoir pour soi-disant améliorer le goût.

Comment éviter cette dépendance ?

Tout simplement mais très difficilement, réduire le sucre de notre alimentation et éviter au maximum les produits industriels qui en sont bourrés donc rendez-vous dans votre cuisine et remettez-vous au fourneau.

Mais ne vous inquiétez pas, il existe pleins de recettes simples, rapides et pratiques pour bien manger sans rester des heures en cuisine et puis pensez à manger avec des IG bas c’est un bon début.

A vos assiettes, à vos baskets &Co

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.